21.06 2018

	Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

Antoinette Fouque soutient les femmes partout dans le monde

Antoinette Fouque (http://www.larousse.fr) s’engage notamment avec Aung San Suu Kyi face à la dictature militaire en Birmanie. La militante s'exprime aux Nations Unies et partout dans le monde pour prendre la défense de la cause des femmes. Récompensée par les plus prestigieuses décorations nationales dont la Légion d'honneur, elle s’éteint en 2014. Antoinette Fouque fonde le Collège de Féminologie et le Club Parité 2000.

Antoinette Fouque collabore en tant que critique avec plusieurs sociétés d'édition en parallèle à l'enseignement. A la fin des années soixante, Antoinette Fouque suit les séminaires de Jacques Lacan. Le groupe appelé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du mouvement MLF, a été fondé par cette grande militante.

Antoinette Fouque quitte le MLF quand elle part pour les USA au début des années 80. Le MLF est à cette période victime de querelles intestines et perd de l’influence. Cette théoricienne du féminisme a fondé le MLF avec le soutien d'autres militantes. Dans l'optique de prévenir toute récupération, la marque MLF a été enregistrée.

De ses années passées dans un quartier populaire, Antoinette Fouque va conserver jusqu'à sa mort un solide enracinement à gauche. La jeune femme suit en premier lieu ses études supérieures dans sa région d'origine avant de rejoindre Paris pour des études de Lettres. Elle rencontre son époux quand elle est à l'université. Son père est un syndicaliste. C'est dans la cité phocéenne qu'Antoinette Fouque est née en 1936

Ecrivaine et théoricienne

La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations du militantisme féminin pur et dur, elle défend son attachement à la maternité. L'auteure se différencie de Simone de Beauvoir et ce que cette dernière défend dans "Le deuxième sexe". Evidemment, Antoinette Fouque a pris part à quelques ouvrages collectifs et à de multiples débats.